lundi


Arrivée juste après Martine, direction le bureau de Dominique pour mettre en place les nouveaux process de la société.

 

Elle a très peu dormi de la nuit, ne cessant de cogiter à toutes les solutions possibles et envisageables.

 

Modification planning ? Mise en suspend des nouveaux projets ? Aménagement des horaires ? Accueil des clients ? …. Beaucoup de sujet seront à aborder au cours de la première réunion de la semaine.

 

 

Première chose à faire avant tout : se servir un grand café afin se réveiller complètement.

Dominique explique que la priorité de cette réunion est effectivement la mise en place des nouveaux process.

Concernant « Sécuri-protect », ils verront par la suite si le temps leur permet d’aborder le sujet.

Dominique souhaite tout de même avancer sur ce projet.

 

Marion résume les différentes pistes d’adaptation :

  • Comment les entreprises peuvent-elles s’y prendre ?

Il est recommandé aux entreprises de fonder leur approche sur une analyse des risques qui présente le risque, l’évaluation du risque et les mesures prises par activité/situation. Il est possible de se baser sur l’analyse des risques existante menée dans le cadre de la sécurité, de la santé et du bien-être au travail. La situation doit être clarifiée comme suit : maintien complet des activités, suspension partielle des activités ou fermeture.

 

Il est décidé que, vu la taille de l’entreprise et son activité, le maintien complet des activités est possible.

 

Martine explique que la notion de « mesures prises par activité et situation" est primordiale.

Son petit topo sur le fonctionnement du cerveau confirme le souhait de Marion : laisser l’équipe devenir acteur de la mise en place des nouvelles procédures sanitaires.

 

 

  • La distanciation sociale.

« Distanciation sociale » est le nom donné à une série d’actions ou de mesures destinées à limiter ou contrôler l’infection afin d’arrêter ou de ralentir la propagation d’une maladie contagieuse. L’objectif est de réduire les possibilités de contact entre les personnes qui ont été infectées et les autres, et ainsi de minimiser la propagation de la maladie.

Les entreprises doivent prendre les mesures nécessaires pour garantir le respect des règles de distanciation sociale.

 

Ils décident d’instaurer le maintien d’une distance de 1 mètre entre chaque personne.

Par conséquent, une réunion ne pourra se tenir en lieux clos qu’à la seule condition que la salle ait une superficie d’au moins 5m2 par participant.

 

Si l’organisation du travail le permet, les équipes devront prendre davantage de marge.

L’accueil sera aménagé, en laissant des places vides entre chaque chaise mise à disposition des visiteurs extérieurs.

Les équipes devront étaler autant que possible les pauses, afin de veiller à ce qu’elles se succèdent au lieu de coïncider.

 

Pas de salutation qui implique un contact. Il existe suffisamment d’alternatives à la poignée de main. Il est cependant important d’insister sur ce point et de le répéter. La force de l’habitude reprend souvent le dessus.

 

Il faudra mettre en place une application rigoureuse des mesures d’hygiène :

  • Se Laver régulièrement les mains, y compris après un contact avec des objets ou des surfaces qui ont été touchés par d’autres personnes. Le cas échéant, il est possible d’utiliser des gants jetables.
  • S’il est nécessaire de se rapprocher à moins de 1 mètre d’une autre personne ou s’il faut pénétrer dans un local clos où de nombreuses personnes sont présentes, les masques standard et les masques qui satisfont aux normes imposées doivent être utilisés de manière correcte et cohérente pendant toute la période durant laquelle ils sont portés.

Dominique propose d’imprimer des « fiches », qui expliqueront les différentes étapes pour se laver les mains, mettre un masque, enlever les gants, …

Fin de la réunion.

 

Direction son bureau pour manger un petit sandwich et commencer à mettre en forme les mesures prises le matin.


A 16h10, les documents sont près. Elle les envoie à Dominique pour relecture avant la diffusion à tous les salariés.


16h35, après validation de Dominique, Marion envoie un mail à tous les salariés avec les nouveaux dispositifs

Note de service

process

hygiène main

port du masque

utilisation gants





Changer de service